Personal branding : boostez votre recrutement selon les conseils du cabinet de recrutement par approche directe

Que vous soyez cadre supérieur, cadre dirigeant ou dirigeant d’entreprise, vous êtes probablement le candidat idéal sur le dernier poste à pourvoir. Bien que votre expérience vous ait permis d’accéder à la short list du recrutement, il faut encore faire la différence sur les derniers candidats en lice. Civimil, cabinet de recrutement par approche directe, vous donne les 3 grandes étapes pour développer votre image de marque professionnelle ou personal branding.

Développez votre propre marque professionnelle pour être le meilleur candidat

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de qualifier le terme de “stratégie de personal branding”. Ce terme de marketing personnel, adapté au monde du travail, est un processus en 3 étapes qui vous permet “d’embellir” votre identité professionnelle pour mieux vendre vos compétences, votre personnalité et vos attentes sur le poste. Pour bien maîtriser sa stratégie de marque professionnelle, il faut notamment passer par une étape de développement personnel. 

En effet, votre marque professionnelle doit être cohérente avec qui vous êtes, cela passe par : 

  • Vos forces à mettre en valeur
  • Vos faiblesses à savoir maîtriser (pour ne pas perdre le contrôle)
  • vos aspirations sur le long-terme

La parole du cabinet de recrutement Civimil 

Il est difficile de définir soi-même sa marque professionnel car nous avons tendance à se définir par comparaison aux autres. Nous avons également tendance à nous définir par rapport à ce que nous aspirons à être (ou devenir) ou par la perception que nous avons de nous-même et pas ce que nous sommes réellement. Par conséquent, cela demande de prendre du recul sur “qui nous sommes” pour être le plus honnête  et objectif avec soi-même. 

Le cabinet de recrutement par approche directe vous donne les clés pour développer votre marque professionnelle

Passons aux 3 étapes du processus de personal branding pour développer votre meilleure marque professionnelle. 

1ère étape : Qui suis-je : être franc, transparent et honnête avec vous-même

Quelles sont mes valeurs

Travailler ses valeurs vous permet de connaître vos objectifs de carrière, savoir où vous souhaitez aller dans votre vie personnelle et professionnelle. Partie prenante de votre personnalité, aligner vos valeurs avec votre marque professionnel vous donneront une grande satisfaction. 

Pour déterminer ses valeurs, il faut réfléchir à ce qui est important pour vous dans la vie personnelle comme professionnelle. 

Par exemple, si vous êtes de nature empathique, vous êtes fait pour travailler en relation avec des collaborateurs dans le domaine des ressources humaines.

Pour Civimil, voici une liste non exhaustive de valeurs : 

Famille, écoresponsable, ambitieux, respectueux, Franc, curieux, créatif, calme, courageux, libre etc…..

Quelles sont mes passions ? 

Il est important de connaître ce qui vous passionne pour ne pas aller à l’encontre de vos convictions. En déterminant vos passions, vous vous dirigez vers des postes et domaines d’activités qui vous donneront une satisfaction personnelle. 

Pour comprendre quelles sont vos réelles passions, faites l’exercice suivant recommandé par William Arruda, l’un des théoriciens du personal branding, en écrivant les réponses sur une feuille répondant aux questions suivantes  :

  • Par le passé : pensez à une fois où vous avez perdu la notion du temps, que faisiez-vous ?
  • Dans le présent : pensez à une soirée où les conversations étaient particulièrement passionnantes pour vous, quels en étaient le/les thèmes ?
  • Dans le Futur : si un jour vous gagnez la cagnotte de 100 millions d’euros au loto, que faites-vous ?

Pour compléter “qui suis-je”, il est important de savoir répondre à quelques questions complémentaires qui argumentent votre marque professionnelle : 

  • Quelles sont mes centres d’intérêt ?
  • Quel est mon style vestimentaire  ? 
  • Quel environnement de travail j’ai besoin ? 
  • Quelle est ma valeur ajoutée (ce qui me rend unique ? identifiable ?)
  • Quel est mon univers et ma personnalité que je reflète auprès des autres ? 

Ces questions font parties d’un réel développement personnel. 

2ème étape : Quel est mon savoir-faire et mon expertise ? 

Avant de se “vendre” en entretien, il est important de faire le bilan de son expérience professionnelle, ce que vous avez acquis en compétences au fil des années pour mieux se faire connaître. 

Quels sont mes forces

être conscient de vos forces professionnelles vous permet de les renforcer et les développer car vous avez confiance en elles. Vous serez, ainsi, beaucoup plus convaincant en entretien. 

Pour ce faire, il faut vous demander où sont vos talents innés (ce que vous savez faire naturellement) et les talents que vous avez acquis en formation comme au fil de vos expériences professionnelles. En déterminant vos talents innés et acquis vous trouverez ce que l’on appelle en stratégie vos “avantages compétitifs”.

Conseil du cabinet de recrutement Civimil

Ne vous contentez pas de faire votre propre bilan car vous serez influencé par ce que vous aimeriez être ou ce que le poste à pourvoir a à vous offrir. Cela ne vous donnera pas de plue value unique. Demandez conseil à vos proches comme à votre cercle professionnel, ils vous guideront pour rester honnête avec vous-même.

Quelles sont mes faiblesses ?

Les faiblesses se trouvent dans les activités que vous ne faites pas naturellement par vous même. Vous êtes conscient de l’effort que vous fournissez pour arriver à répondre à la demande. 

Conseil du cabinet de recrutement par approche directe

Vos faiblesses ne doivent pas être un frein à votre carrière. Il faut les identifier pour travailler dessus et aller au-delà de sa zone de confort. Si les faiblesses que vous identifiées vous semblent insurmontables, il faut concentrer vos efforts pour capitaliser sur vos forces. Ce sont elles qui vous poussent vers le haut ! 

Bon à savoir : en tant que cabinet de recrutement sur des postes de haute qualification, nous nous rendons compte que les entreprises commencent à concentrer leurs efforts pour capitaliser sur les forces des candidats recrutés au lieu d’essayer d’améliorer leurs faiblesses. 

Pour continuer l’exercice de William Arruda, répondez aux questions suivantes sur votre feuille : 

  • A travers votre jeunesse, qu’est-ce qui a marqué vos bulletins ?
  • Sur quelles tâches vous procrastinez ? 
  • Si vous pouviez simplifier un seul aspect de votre travail, lequel serait-ce ?

Pour récapituler toutes vos réponses précédentes, il peut être intéressant pour vous de les résumer dans un SWOT de vous-même. Celui-ci plus visuel vous permet d’identifier vos forces et faiblesses mais aussi vos opportunités et menaces pour votre avenir professionnel : 

Strengths (forces) Ce que vous faites bien, mieux que les autres. Ce que les autres reconnaissent comme une force, ce qui vous différencie.Weaknesses (faiblesses) Ce qui peut être amélioré, ce qui vous retient pour pouvoir faire mieux, ce qui peut être un frein et est reconnu comme tel par les autres.
Opportunities (opportunités) De quelles tendances, besoins, usages, pouvez-vous tirer avantage ? Quelle force peut devenir une opportunité ?Threats (menaces) Que font vos concurrents ? Qu’est-ce qui pourrait se mettre sur votre chemin ? À quels dangers vos faiblesses vous exposent-elles ?

3ème étape : Quel est mon projet à court, moyen et long terme ? 

Pour peaufiner votre marque professionnelle et avoir la bonne argumentation pour convaincre en entretien, il est important que vous déterminiez vos horizons personnels et professionnel à :

  • À court terme : à atteindre dans l’année à venir
  • À moyen terme : dans les 5 prochaines années
  • À long terme : Dans 15 ou 20 ans

A l’instar, d’un produit à marketer pour être vendu, il est important de déterminer votre vision de votre avenir selon les objectifs marketing précis appelés SMART : 

  • Spécifique : assurez-vous que l’objectif est clair à comprendre et lié à votre marque authentique et cohérente
  • Mesurable : comment mesurer-vous le succès ? par quoi pourriez-vous le quantifier ?
  • Atteignable : définissez les étapes à franchir et les moyens nécessaires pour atteindre l’objectif
  • Réaliste : assurez-vous que l’objectif, qui est ambitieux sur le long terme soit réaliste 
  • Temporellement défini : déterminez la durée sur laquelle vous travaillerez cet objectif, ou la date butoir à laquelle il doit être accompli

Le cabinet de recrutement par approche directe vous donne ses astuces pour résumer votre marque professionnelle 

Maintenant que vous avez répondu à un maximum de questions de l’étude, il faut les synthétiser pour en définir votre marque et son slogan qui feront la différence en recrutement. Un seul mot d’ordre : restez authentique et cohérent !

Comme pour le “branding” d’une entreprise, il faut que votre marque et votre slogan soit en accord avec le public cible (l’entreprise qui recrute et le poste à pourvoir) et avec vos valeurs et objectifs sur le long terme. Si vous avez bien synthétisé et identifié  votre personal branding vous pouvez répondre à ces 4 questions : 

  • Quels sont les trois mots clés qui décrivent le mieux vos qualités ?
  • Quand vous sentez-vous dans votre élément ?
  • En quoi les gens reconnaissent-ils votre expertise ?
  • Quelle qualité vous permet d’être à part ?

Vous pouvez y répondre ? Alors vous ne serez jamais pris au dépourvu en entretien !

Par ailleurs, à l’heure du marketing digital, il est important de développer sa marque personnelle sur les média sociaux. Vous devez pouvoir maîtriser votre identité numérique à travers les réseaux sociaux comme Linkedin très en vogue pour le recrutement de postes qualifiés. 

L’idée est de gagner en e-notoriété pour se faire connaitre par les entreprises ou partie prenante intéressante pour votre avenir. Mais également se faire reconnaître : à savoir, comme une lettre de recommandation, c’est une plus value pour vous de recevoir une distinction de collègues ou d’anciens managers.  

La cerise sur le gâteau pour Civimil c’est le “wow effect”

Le “wow effect”, ce sont ces mots forts et impactants qui font de votre métier une passion comme : piloter, renforcer, construire, coordonner, dessiner, créer, capitaliser, inventer, maximiser etc. 

Grâce à ces mots vous saurez attirer et retenir l’attention de votre recruteur. 

Exemple : sur votre précédent CV, il était indiqué “Jean Dupont”, contrôleur de gestion. Aujourd’hui Jean Dupont a développé, en plus de son CV, son profil Linkedin afin de développer sa e-notoriété. 

Aujourd’hui Jean Dupont indique sur son Linkedin : “Je suis “contrôleur de gestion”, j’apporte mon expertise en analyse financière depuis 12 ans. Je pilote les tableaux de bords innovants pour aider les dirigeants à prendre leurs décisions sur l’avenir de l’entreprise. Je suis reconnu pour ma rigueur et mon analyse presque perfectionniste des chiffres. Je manage une équipe de 4 assistants.” 

Maintenant vous êtes prêt, l’avenir nous dira où votre marque professionnelle vous aura menée !